Les Récupérables X Maison Morel

Connaissez-vous Les Récupérables ? La marque lancée par Anaïs Dautais Warmel, femme animée d'un feu intérieur de 6000 degrés, qui s'en va sur un long chemin de traverse : celui de proposer une nouvelle mode "la mode au futur", une mode éco-responsable, et p'tet chier dans les bottes des gros porteurs de la sape. "Up-cycling" est le mot d'ordre, l'énergie comme moteur bien huilé de son affaire qui grimpe, qui grimpe en faisant de plus en plus d'émules sur Paris, Navarre et p'tet Bourguébus qui sait ? Autour d'elle gravite une équipe sur-motivée et merveilleusement formidable qui, dopée par l'envie de "faire sa part" mène à changer les choses petit à petit en voyant les choses en grand.

En ce moment, au programme, c'est la collab' avec la Maison Morel, spécialisée depuis un paquet d'années (un temps que les millenials ne peuvent pas connaître mon pote) dans l'imprimé. On retrouvera donc des pièces inédites et qui ont d'la gueule. Cela se passe à la boutique Maison Morel jusqu'au 11 décembre (RDV rue des commines à Paris). Pour les autres, RDV sur le E-shop de moins en moins achalandé puisque les pièces partent comme des petits pains.  Oh ça tombe bien c'est Noël !

Site en réfection, l'âme en mutation. 

Changer de site, ça permet de faire le point. Et ménage d'hiver oblige, c'est le moment : de proposer de nouvelles choses, gravir une marche, ranger, flipper, trier, faire chauffer une bouillotte, continuer à travailler le thème de Django's Tiger, faire 15 pompes et 20 abdos tous les matins, écouter de nouveaux disques, rencontrer de gens à la cool, boire des coups, acheter un pull col roulé, faire ses cadeaux de noël, dire à son copain ou sa copine que l'on tient à eux, voir sa famille et profiter d'elle, se couper les cheveux, jouer aux jeux vidéo, se lancer dans un truc que l'on ne connait pas mais qui nous a toujours tenté, manger une raclette mais surtout de la pizza, changer le patin avant de son frein de vélo, gueuler sur les travaux parisiens, envie de sortir d'ici, aller à Séville et voir la pluie, manger des croquetas et trouver ça pas terrible, boire tout de même une Cruzcampo, allumer finalement son chauffage et arrêter de faire son rapia, se dire que "ça va je peux polluer un peu j'ai pas d'bagnole", dire que les gilets jaunes font chier quand même, dire que le gouvernement fait chier aussi, se sentir misanthrope, penser à changer les draps, à faire le switch "hiver-été", se balader dans les coins pétés de la France, envoyer des mails à la con, envoyer des sms à la con, répondre à des pubs par téléphone qui ont chopé mon 06, écouter le nouvel album d'Orelsan, ré-écouter du ska-rock pour se sentir comme en 2003, arrêter de fumer, se sentir fatigué car l'hiver arrive, se sentir prêt, devenir papa.   

Cross The Line

Petit focus ego-centré sur cette photo prise à Brooklyn et qui vient d'être élue sur le site Lense et le forum ReflexPhoto en photo de la semaine et coup de coeur du staff respectivement. 

Merci à eux pour ces jolies mises en avant qui font non seulement plaisir mais encouragent dans ce milieu exigeant qu'est la Photographie !

Vernissage Lense x Fisheye Gallery - mardi 9 janvier 2018

Lense vous donne rendez-vous le mardi 9 janvier 2018 à la Fisheye Gallery ! L’occasion de voir exposées toutes les Photos de la semaine de 2016-2017, et de découvrir les deux Photos de l’année 2017.

"Lense.fr a le plaisir de vous inviter à la soirée « Photo de l’année 2017 » qui se tiendra le mardi 9 janvier 2018 à la Fisheye Gallery à partir de 19 h. Une soirée très spéciale ! Un an après le lancement de la nouvelle version de Lense.fr, il s’agit d’une première pour nous. Une première qui, nous l’espérons, sera suivie de beaucoup d’autres ! Cette Lense Party est l’occasion d’exposer toutes les photos lauréates du concours de la Photo de la semaine. Deux d’entre elles seront distinguées « Photo de l’année 2017 ». Une élue par notre communauté de Lensers et une autre par les rédactions de Lense et de Fisheye. Une soirée pour se rencontrer autour d’un verre, discuter et partager notre passion de la photo."

Personnellement, j'ai eu la chance de voir cette photo sélectionnée comme photo de la semaine : 

//

Aurais-je la chance de faire partie des deux photos de l'année ?

Portrait, podcast et féminisme

Hello. Avec ma poto deux points zéro Anne-Charlotte Aka Une fille d'erable, on a taillé le bout de gras mais également papoté de trucs de grands, comme le féminisme. Donc si vous avez 55 minutes à gagner, je vous conseille de venir prendre part à la discussion et vous laisser bercer par nos voix suaves et sexy. Ne nous prenons pas au sérieux mais sachons l'être de temp à autre. 

Le pod cast est à retrouver ICI !!!

Encore merci à Anne-Charlotte, multi-casquettes et multi-talents : de directrice artistique, en passant par bloggueuse, tout en étant photo//graphiste, j'ai trouvé là une curieuse et sensible comme on aime en rencontrer dans une vie où tout va parfois trop vite. Restez connectés à son univers. 

Elle délivre toutes les deux semaines des portraits/podcast autour de thématiques riches et variées.